Consolider la voie bilatérale en protégeant les travailleurs !

Luc Barthassat a obtenu récemment le soutien du Conseil national pour exiger du Conseil fédéral l’élaboration d’un plan complet de lutte contre la sous-enchère salariale. Celui-ci est rendu d’autant plus nécessaire par des abus qui discréditent malheureusement la libre-circulation des personnes aux yeux de la population.

Motion 11.3908 : Plan coordonné de protection de tous les travailleurs contre la sous-enchère salariale

Etat des délibérations : accepté par le Conseil national.

Il a aussi défendu une politique sociale novatrice, notamment en proposant de remplacer les décriés cours de répétition de l’armée par un congé paternité ou en exigeant de renforcer les moyens de réinsertion professionnelle des hommes et femmes au foyer.

Motion 11.3666 : Remplacer les cours de répétition par un congé-paternité

Etat des délibérations : en suspens.

Motion 10.3330 : Mieux réinsérer la femme ou l'homme au foyer dans le milieu du travail

Luc Barthassat a été également le premier à dénoncer au Parlement l’ignominie de la légalité de la prostitution des mineurs en Suisse. Ce combat a été récemment couronné de succès par l’annonce du Conseil fédéral de mesures concrètes pour mettre fin à ce phénomène qui fait de notre pays un lieu du tourisme sexuel en Europe.

Initiative parlementaire 10.439 : Interdire la prostitution des mineurs

Enfin, Luc Barthassat s’est engagé, avec succès, pour la régularisation de la famille genevoise Selimi qui, bien qu’intégrée depuis de longues années dans notre pays, était sous le coup d’une procédure de renvoi. Il a aussi interpellé le Conseil fédéral pour que le cas de M. Tschumi, ressortissant suisse enlevé au Mexique depuis quelques années, ne soit pas oublié.

Heure des questions. Question 10.5186 : Régularisation de la famille genevoise Selimi (1)

Question 11.1039 : Enlèvement de M. Tschumi au Mexique.