Sécurité: la collaboration transfrontalière contre l’impunité !

Genève vit une période difficile en matière de criminalité. De ce fait, les propositions populistes affluent dans le débat politique, notamment celles qui demandent des peines de prisons à tout va ou la fin des accords Schengen. Luc Barthassat s’est engagé dans une voie plus efficace dans le respect de la région, à savoir une collaboration intensifiée impliquant les polices françaises, genevoises et vaudoises mais aussi l’administration fédérale des douanes contre l’impunité de délinquants qui ne connaissent plus de frontières. Il a suivi ainsi Montesquieu qui voyait déjà en la lutte contre l’impunité, et non en la sévérité des peines, le meilleur moyen de diminuer la criminalité.

Motion 12.3857 : Pour une vraie police des frontières et une meilleure coordination avec les cantons.

Etat des délibérations : accepté par le Conseil national.

Motion 12.3856 : Renforcer la coopération transfrontalière en matière de lutte contre la criminalité.

Etat des délibérations : accepté par le Conseil national.

Question 12.1074 : Les appareils de prises de vues sont-ils réellement actifs aux frontières?

Dans cet esprit, Luc Barthassat a aussi demandé (et obtenu) que de meilleurs moyens techniques soient mis à disposition des polices dans la lutte contre la cybercriminalité.

Motion 10.4134 : Télécommunications. Pour une plus grande maîtrise de la technologie en faveur de la sécurité.

Motion 10.4133 : Relever la durée de conservation des journaux d'attribution d'adresses IP.

Etat des délibérations : transmis au Conseil fédéral.

Enfin, il a interpellé le Conseil fédéral afin qu’Ueli Maurer soit destitué du dossier « Gripen » au profit du Département fédéral des finances. Il a également vertement critiqué l’absence de contreparties économiques pour la Suisse romande dans cette affaire. Cette intervention a eu un grand écho en Suisse alémanique et a provoqué un premier revirement du Conseil fédéral vers une meilleure prise en compte des intérêts de la Romandie.

Interpellation 12.3167 :  Le DDPS est-il toujours en mesure de gérer le dossier Gripen?

Médiatisée par la NZZ et le Tages Anzeiger.